Concours Dust en septembre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Concours Dust en septembre...

Message  bifidus le Lun 12 Aoû 2013 - 22:03

Je vous traduis l'annonce d'Olivier sur Facebook au sujet du groupe Dust Tactics Fans - Official.

Chers fans de Dust,

Depui quelques jours, ce groupe a passé le cap symbolique des 1000 membres: il est temps pour nous de faire quelque chose !
Nous avons décidé d'organiser non pas un, mais trois concours pour récompenser certains avec un cadeau incroyable. Le premier de chaque catégorie recevra quelque chose d'assez unique, mais n'importe qui peut être récompensé si nous aimons ce que vous avez envoyé!

Voici les trois catégories suivantes:
- Concours de peinture
Ici, tous les peintres peuvent exprimer leur talent pour nous montrer quelque chose de nouveau, quelque chose d'étonnant qui nous laissera sans voix. Peindre un modèle, une unité, une conversion, ce que vous voulez. Assurez-vous simplement que vous nous envoyez des photos plus belles possibles pour que nous puissions profiter de votre travail à son meilleur.

- Concours de bataille
Pour ceux d'entre vous qui ne font de peinture pas, mais qui jouent, vous pouvez nous parler de votre plus grande bataille.
Dessinez la carte que vous avez créé, dites-nous qui a combattu, quel était le scénario, les objectifs.
Des photos de la bataille réelle seront certainement utile, mais ne sont pas nécessaires. Jouez de nouveau cette bataille avec quelques amis et prennez de belles photos ainsi nous arrons une meilleure compréhension de ce qui s'est passé.
Nous serions ravis de publier certaines des batailles que vous avez envoyé dans le futur, il est temps pour vous de nous montrer les plus grands défis que vous avez rencontrés autour du jeu Dust !

- Concours de "Background"
Vous n'aimez pas la peinture et vous ne produisez pas de scénarios, pas de problème !
Écrire des histoires est peut être quelque chose que vous aimez, l'histoire de votre appareil préféré ou régiment, l'histoire d'une bataille vous avez toujours voulu décrire. Le monde de Dust est ouvert à votre imagination, nous sommes sûrs que vous avez beaucoup de choses à nous dire.

Tous les membres de Dust Studio vont regarder de près ce que vous nous envoyez. Nous allons ensuite décider tous ensemble des lauréat et des finalistes de chaque catégorie. Nous n'avons pas encore fixé un certain nombre de prix, nous allons envoyer autant que nous aimons.

Bonne chance à tous, nous sommes impatients de vous entendre!
Studio Team Dust

L'envoie pour les trois catégories doit être faite avant le 15 Septembre 2013.
S'il vous plaît envoyer toutes vos photos à : dust.competition @ gmail.com

bifidus
Admin

Messages : 2286
Date d'inscription : 16/01/2012
Localisation : EVRY

Voir le profil de l'utilisateur http://dustwarfareplanet.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  Jambon-Purée le Mar 13 Aoû 2013 - 19:20

Géniale comme initiative ! Allez les gars, que la communauté francophone envoie un max de participations !

Jambon-Purée
Admin

Messages : 756
Date d'inscription : 14/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://dust-france.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  Chic singe du Blutkreuz le Mer 14 Aoû 2013 - 0:34

Je trouve l'initiative de Dust Studio également supère.
Mon associée secrète et moi sommes déjà sur la brêche narrative.
Mais les delais sont courts, nous ferrons au mieux de nos possibilités.

afro 

Chic singe du Blutkreuz

Messages : 221
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 39
Localisation : Q.G. basé à Marseille, la Cité aux 1001 odeurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  Capitaine Sky le Mer 21 Aoû 2013 - 19:03

Superbe initiative...Bravo et merci...Smile))
Par contre, Délai VRAIMENT trop court pour moi.(et apparement je ne suis pas le seul...Crying or Very sad ).
(pas encore rentré de vacances + pleins d'autres obligations à faire en priorité en rentrant...) : Dommage...!
Je ne pourrais jamais terminer la peinture et la conversion de mon "BlackHawk" sur laquelle je travaille.
No 

Capitaine Sky

Messages : 499
Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 42
Localisation : GAINNEVILLE - Normandie

Voir le profil de l'utilisateur http://bgorilla.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  Chic singe du Blutkreuz le Mer 21 Aoû 2013 - 23:06

Yep, c'est vrai que le délais est très serré.
Je m'efforce de bosser sur la nouvelle mais je ne sais vraiment pas à ce jour si j'aurais terminé à temps.
M'enfin au pire, je publierais ma production lorsqu'elle sera ok sur le forum et tant pis pour les médailles. ^^

Chic singe du Blutkreuz

Messages : 221
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 39
Localisation : Q.G. basé à Marseille, la Cité aux 1001 odeurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  DesmoNiak999 le Mer 28 Aoû 2013 - 20:06

Sympa ce concours!

Mais ca va etre tres juste.... Vous croyez qu'on peut participer  plusieurs fois dans la meme categorie  ou voir dans plusieurs ... ? Question

DesmoNiak999

Messages : 102
Date d'inscription : 25/12/2012
Age : 35
Localisation : Bourges

Voir le profil de l'utilisateur http://desmoniak999.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  bifidus le Mer 28 Aoû 2013 - 23:33

Il me semble avoir vu sur Facebook que tu pouvais postuler plusieurs fois dans la même catégorie, perso, j'ai déjà posté 3 modèles dans le groupe 1.

bifidus
Admin

Messages : 2286
Date d'inscription : 16/01/2012
Localisation : EVRY

Voir le profil de l'utilisateur http://dustwarfareplanet.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  DesmoNiak999 le Jeu 29 Aoû 2013 - 1:29

Cool, des que j'ai fini la commande en cours, j'essai de faire un ou deux truc... ^^

DesmoNiak999

Messages : 102
Date d'inscription : 25/12/2012
Age : 35
Localisation : Bourges

Voir le profil de l'utilisateur http://desmoniak999.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  Jambon-Purée le Mer 9 Oct 2013 - 18:42

Le concours étant clos, voici la nouvelle que j'ai proposé à l'équipe de Dust :


Bonne lecture les Dusters Very Happy !


La pluie. Sans discontinuer. Depuis quoi ? 3 jours...peut-être quatre. Impossible de s'en souvenir. La dernière semaine avait été particulièrement dure. Bombardement d'artillerie intensif pendant une heure, puis accalmie, puis re-bombardement, et ce, de chaque côté. Aucun camp n'avait été épargné. Il pleuvait aussi des bombes, finalement.

La terre environnante portait les stigmates de ce traitement extrême. Plus un arbre, plus un brin d'herbe, il ne restait que des souches calcinées, truffées d'éclats, des cratères géants transformés en étangs boueux et nauséabonds. Et cette pluie froide, qui glaçait les os, ne pouvait masquer les odeurs des corps que les bombardements avaient fait sortir de terre, après y avoir été hâtivement enterrés. Tout y était mélangé, restes de corps en putréfaction, débris de matériel, ici ou là un reste de fil barbelé, comme une ronce perdue au milieu d'un champs de mort. Un gigantesque cimetière à ciel ouvert.

"Vous voyez quelque chose, Capitaine ?"

Will Anderson quitta sa contemplation, et se retourna vers le soldat qui l'avait interpellé. Le périscope bricolé dont il se servait pour regarder depuis la tranchée avait laissé des marques autour de ses yeux, comme celles laissés par des lunettes de pilote.

"Rien, c'est calme" dit-il en descendant du poste d'observation, et mettant la main sur l'épaule de son sergent, autant pour s'aider à descendre que pour créer un contact. Histoire de dire "tu vois, je suis là avec toi, tout va bien se passer". Pathétique. Mais au milieu de cet enfer, un peu chaleur humaine vous remontait le moral, et vous gardait en vie.

Le sergent prit le périscope, et s'installa à la place de son capitaine, dans le poste d'observation renforcé de sacs de sable, pour surveiller le no man's land. Au début, ils utilisaient des jumelles, mais les tirs de snipers avaient forcé les observateurs à rentrer la tête et à utiliser ces tubes de métal qui permettent de voir tout en restant à l'abri.



William "Will" Anderson, capitaine au 756ème Régiment de Rangers, marchait au milieu de ses hommes, répondait aux saluts, échangeait un mot ou deux avec un visage connu et remontait la tranchée en direction de l'abri de commandement.

Pendant qu'à la surface tout n'était que silence et désolation, ici, enterrée, la vie s'organisait pour reprendre ses droits. Un fil sur lequel du linge avait été laissé, une photo d'une fiancée accrochée à la poutre d'un abri, une caisse transformée en étagère, la tranchée ressemblait plus à un camp de clochards qu'à une position solidement défendue, mais cela disait que des hommes vivaient ici.

Il marchait d'un pas calme, prenant le temps de s'imprégner de l'ambiance qui régnait dans la tranchée, et puis pour éviter de glisser, tant le sol était fangeux. Sous des bâches tendues pour se protéger de la pluie, les hommes profitaient de l'accalmie pour nettoyer leurs armes, relire des lettres de leurs familles, essayer de se décrasser du mieux qu'ils pouvaient. Un groupe jouait aux cartes, un autre renforçait un pan de la tranchée qui s'était écroulé au dernier bombardement. C'était pour la plupart des vétérans, beaucoup d'entre eux avaient servis en Antarctique. Des durs, connaissant bien leur boulot. Ils étaient sales, mal rasés, et semblaient exténués, mais leurs regards étaient vifs. Sous une apparente lassitude, ils étaient capables de réagir immédiatement en cas d'alerte.




Arrivé à l'abri, Will entra sans cérémonie, et gratifia les soldats présents d'un "Messieurs" prononcé calmement. Les hommes présents se levèrent et saluèrent leur officier.
Il fut saisi par la différence de luminosité entre la clarté de l'extérieur, et l'obscurité qui régnait dans l'abri. Il lui fallu quelques instants pour que ses yeux s'habituent. Opérateurs radio, sentinelles qui rendaient compte, un ou deux gratte-papiers, l'abri grouillait d'activité. Le Capitaine fut rassuré de savoir que même pendant l'accalmie, les hommes restaient actifs.

"Le rapport d'activités de ce matin, capitaine" , annonça le lieutenant Roberts, lui tendant la feuille. L'homme qui lui faisait face était presque rasé, et son uniforme pas trop froissé. Roberts tenait à montrer l'exemple, quelle que soit la situation. Une attitude qu'appréciait Will. Les deux hommes se connaissaient depuis un peu plus de 2 ans, et s'estimaient mutuellement, sans être vraiment amis. Deux professionnels qui se respectent.

Will parcourut rapidement la note. Quelques mouvements sur la partie ouest du dispositif, mais rien de sérieux à signaler. Comme d'habitude depuis quelques jours. Il pensa donner l'ordre de renforcer le réseau de barbelés qui protégeait la tranchée, celui-ci avait été sérieusement endommagé, mais il craignait que toute sortie soit accueillie par des tirs ennemis. La situation était calme, il ne voulait pas jouer les provocateurs. Il écarta l'idée.

"Vous croyez qu'ils nous préparent quelque chose ?", questionna le lieutenant Roberts.

Will se laissa lourdement tomber dans un fauteuil défoncé, et se passa la main sur le visage après avoir enlevé son casque, comme s'il chassait la fatigue accumulée. Il avait une barbe de plusieurs jours et son uniforme était maculé de boue. Son trench-coat ressemblait à une vieille serpillière.

"Non, je ne pense pas. Ils doivent être dans le même état que nous après ce concert du diable. Pleins les yeux et les oreilles, et les reins en compote. Je pense qu'on va être tranquilles encore quelques jours" répondit il.

A vrai dire, Will n'en savait rien, mais l'espérait fortement. L'échange d'artillerie avait été particulièrement vif, mais comme des aboiements de chiens qui se défient, sans que l'un d'eux n'attaque. Après le bombardement, il n'y avait pas eu de fumigènes, annonçant un assaut d'infanterie. Une démonstration de force, pour dire que la guerre continuait entre l'Axe et les Alliés sur ce bout de terre oublié de tous.

Ils étaient sur un front secondaire, sans objectifs militaires vraiment de valeur. Will espérait que les généraux porteraient leur attention sur d'autres fronts, et les laisseraient, lui et ses hommes, tranquilles dans cette région du monde. Longtemps tranquilles.

Un opérateur radio mit fin à ses rêveries. " Nuage de fumigène en approche sur Broadway" annonça le soldat, se tournant vers les deux officiers, casque d'écoute sur les oreilles. Broadway était le surnom accordé à la tranchée principale. Chacune avait son petit nom. Les deux officiers furent immédiatement en alerte.

"Sans préparation d'artillerie ? Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?" questionna Roberts, s'approchant de l'opérateur radio, et de la carte positionnée en face de lui. Le lieutenant lança un regard interrogateur vers son officier commandant, comme si cette situation ne pouvait être vraie.

"C'est confirmé" lança un autre opérateur, " vérification visuelle par un observateur du 3ème bataillon".

"Capitaine ?": le sergent observateur que Will avait laissé quelques instants auparavant, se tenait maintenant dans l'encadrement de la porte, essoufflé, le regard inquiet. Il venait lui aussi annoncer le nuage de fumée et avait couru depuis le poste d'observation. Dans l'abri, les hommes se figèrent. Ils regardaient tous en direction de leur chef.

"Faites sonner l'alarme, avertissez le haut commandement, tous les hommes à leurs postes de combat, il se peut que ce soit une fausse alerte, mais je ne veux prendre aucun risque" lança rapidement Will. "Lieutenant, vous tenez la boutique en mon absence" ordonna-t-il, avant de sortir de l'abri, son casque sur la tête.

Il n’eut pas le temps d'entendre le "A vos ordres" de la réponse de Roberts. Déjà, les opérateurs radio relayaient son ordre à toute vitesse.



Will parcouru presque en volant les quelques 300 mètres qui le séparaient du poste d'observation. La tranchée bruissait, comme une fourmilière dérangée. Les ordres avaient été transmis. Les hommes réajustaient leurs plaques de protection et prenaient position, armes au poing. Rapidement, mais sans précipitations. Des pros.

Une fois arrivé au poste d'observation, accompagné du sergent observateur et d'un opérateur radio, Will prit le périscope et observa le nuage qui s'approchait. Sans préparation d'artillerie, l'éventuelle infanterie qui y était dissimulée n'aurait aucune chance contre les Rangers. Sous la protection de leurs tranchées, armés jusqu'au dents, ils découperaient en rondelle quiconque s'approcherait. Et si l'ennemi faisait usage de blindés, les nombreuses pièces antichars calmeraient toute velléité d'assaut frontal. Tout ça n'avait aucun sens, ça ne pouvait être qu'une fausse alerte. Il regarda autour de lui. Tous les hommes étaient en position, les yeux rivés sur ce nuage gris qui dérivait lentement vers eux. Un étrange calme s'abattit sur leur position. L'attente.

Soudainement, un cri inhumain provenant du nuage déchira le silence ambiant, comme sorti des entrailles même de la terre. C'est alors que Will comprit.

Face à cette position solidement défendue, les généraux de l'Axe avaient réalisé qu'ils ne pourraient remporter la partie grâce à des moyens conventionnels, sans subir des pertes effroyables. Ils avaient donc décider d'utiliser autre chose. Quelque chose de terrible. Des rumeurs étaient bien parvenues jusqu'aux oreilles de Will sur la nature de ces choses, mais il avait toujours pris ça pour des délires de soldats traumatisés.

Voilà maintenant que le cauchemar prenait vie.

"Ordre à toutes les unités, feu à volonté quand l'ennemi sera visible, pas avant ! Transmettez !" cria-t-il à l'opérateur radio. Will réalisa qu'un certain flottement s'était emparé de la tranchée. Visiblement, les soldats aussi avaient entendu ces rumeurs. Les visages étaient tendus. Ces rumeurs ne pouvaient être vraies, c'était impossible ! Pourtant, même ces vétérans éprouvés par des années de guerre doutaient.

Au deuxième cri, quelques tirs provenant de leur tranchée furent entendus, puis un déluge de feu s'abattit sur le nuage. Les Rangers avaient cédé à un mouvement de panique. Rien n'était pourtant visible.

"Halte au feu, nom de dieu, halte au feu" cria Will, "seulement quand vous verrez l'ennemi. Ne gaspillez pas vos munitions". Si la supposition de Will s'avérait exacte, les hommes n'en aurait que trop besoin. Les tirs s'arrêtèrent.

Puis, tout d'un coup, de la gauche de leur position, surgit un soldat ennemi. Il courrait à toute allure en direction d'un groupe de Rangers en position avec leur mitrailleuse. La situation était surréaliste. Vomi par le nuage, le soldat isolé semblait attiré comme un papillon vers une flamme. La mitrailleuse le repéra et fit entendre son staccato. Les balles de calibre .50 labourèrent la poitrine de l'homme. A la stupéfaction générale, l'homme vacilla, mais ne tomba pas, juste ralenti par le tir. De l'endroit où il se trouvait, Will estimait que le soldat de l'Axe avait pris pas moins de huit ou neuf balles en pleine poitrine. De quoi coucher un éléphant. Et celui-ci ne tombait pas ?

En quelques pas, le soldat ennemi fut sur la mitrailleuse, qui continuait à faire feu, puis une énorme explosion illumina le ciel. Le soldat venait de se faire sauter avec mitrailleuse et Rangers. Un soldat suicide. Pourquoi les rafales de mitrailleuse n'avaient elles eu aucun effet sur lui ?

Surgissant du nuage, apparue alors une horde de soldats, qui avançaient vers la position alliée tout en ouvrant le feu. Ils étaient équipés de pied en cape, armes individuelles, mitrailleuse MG 42, Panzerfausts, et progressaient rapidement, sans paraître gênés par les tirs qu'ils subissaient. D'autres soldats-suicide, équipés de mines, s'élancèrent en courant vers la tranchée. Will regretta à ce moment là de ne pas avoir reconstitué le réseau défensif de barbelés.

Ce n'est qu'à environ cent mètres que les hommes de la tranchée se rendirent compte de la nature de leurs assaillants. Quand ils les virent fondre sur eux, leurs yeux sans vie semblant plonger au plus profonde votre âme, ils n'eurent plus de doutes. L'Axe avait envoyé ses meilleurs soldats pour enlever cette position alliée: des soldats morts-vivants.

Toute la tranchée ouvrit le feu en même temps. Armes individuelles, grenades, mitrailleuses, mortiers, tout ce qui pouvait tirer était entrée en action pour détruire cette menace sortie du néant. Et cela ne semblait pas suffire. Certes, des zombies tombaient, mais bien souvent ils se relevaient et continuaient à progresser. Les zombies ripostèrent avec leurs armes. Rapidement, leurs tirs se firent plus précis, la distance diminuant, et les balles de MG 42 vinrent s'écraser contre le parapet et les sacs de sable de la tranchée. Ici et là, un zombie-suicide parvenait à traverser ce rideau de feu et d'acier, et venait se faire sauter sur une abri allié, ajoutant à la confusion. Puis les zombies utilisèrent leurs panzerfausts.



"Le 4ème ne répond plus... La position sur Madison est submergée, le Lieutenant Higgins demande des renforts... Le dépôt médical est attaqué". Les rapports tombaient comme autant de couperets, relayés par le radio, pendant que le sergent observateur transmettaient des coordonnées de tir aux équipes de mortier. Will n'avait ni assez de Rangers, ni assez de zones de repli pour repousser cette attaque. Leur position allait être balayée sous cet assaut irrépressible. Inlassablement, il répétait néanmoins aux unités le même ordre: "Tenez ! Utilisez grenades, lance-flammes et fusil à pompe, des renforts sont en route". En fait, il n'avait aucune idée si des renforts allaient être envoyés. Il avait perdu le contact avec le haut commandement quelques minutes après l'attaque. Ils étaient seuls.

Autour de lui, le chaos était total. Des zombies commençaient à passer par dessus le parapet et investissaient la tranchée. Un ignoble corps à corps s'engagea alors, entre les vivants et les non-morts. Une grenade explosa à quelques mètres de Will, manquant de le renverser, puis soudain, un zombie fut au milieu de son groupe. D'un coup de couteau, il éventra le sergent, puis se jeta sur le radio. Le temps sembla se figer. Will ramassa le fusil à pompe du sergent et fit feu à trois reprises. Les douilles semblaient sauter au ralenti, il avait le nez rempli d'un mélange d'odeur de poudre, et de cette ignoble odeur qu'exhalait le zombie. Plus rien n'existait autour de lui.

Les deux premiers tirs ne semblèrent avoir aucun effet sur le zombie, puis le troisième tir lui enleva la moitié de la tête. Il s'effondra.

Will baissa son arme, comme abasourdi et s'approcha du corps de son adversaire. L’œil laiteux qui lui restait était ouvert, il n'avait plus ni nez ni lèvres, ses dents jaunies ainsi visibles dessinait comme un rictus démoniaque sur ce visage torturé. A la couleur de la peau, et vu l'état de putréfaction, ce soldat devait être mort depuis des semaines. Et pourtant cette caricature d'être humain avait un uniforme, un casque, des chaussures en bon état. Il était même détenteur de la croix de fer. Ces soldats se battaient donc au sein d'unités organisées. De combien de régiments disposaient l'Axe ? Il frissonna à cette idée et sous l'effet de la tension passée.

"Il faut abandonner la position, capitaine !" hurlait l'opérateur radio, au milieu des explosions et des tirs d'armes automatiques, le ramenant à la réalité. Le combat continuait autour d'eux, et d'autres zombies arrivaient sans cesse.

"On se replie sur le bunker de commandement" ordonna Will. Il espérait s'en servir comme point d'appui et y coordonner la résistance. En espérant qu'il y ai toujours des survivants. Sa raison commençait à vaciller. Face à ces abominations, que pouvaient faire des hommes normaux ? Il fallait vaincre ou mourir, il n'y avait pas d'autres choix.

On se battait partout. Les lance-flammes vomissaient leur liquide enflammé dans une tentative désespérée d'arrêter cette vague de morts-vivants. Les fusils à pompe crachaient cartouche sur cartouche, et les Rangers allaient jusqu'à utiliser leurs pelles comme machette pour se défendre.

Arrivé à destination, Will entra dans l'abri de commandement. L'abri avait été saccagé, des hommes entremêlés avec des zombies gisaient au sol. Radios, cartes et documents étaient dispersés. Une lampe renversée dans un coin rendait la scène surréaliste. Le combat avait été sans merci. Will repéra une radio qui ne semblait pas avoir été abîmée par l'affrontement, et s'en approcha. Une main lui saisit la cheville. Poussant un cri de terreur, et se préparant à faire feu avec son fusil, il reconnut de justesse le lieutenant Roberts.

Will se baissa et retourna son subordonné, qui était face contre terre. Il ne put réprimer un cri d'horreur. Le corps du lieutenant n'était plus qu'une plaie, son uniforme était en lambeaux. Le zombie contre lequel il s'était battu l'avait lacéré de ses ongles, et de ses dents. Le Lieutenant poussa un râle de douleur et ouvrit les yeux. Il était toujours vivant.

"En voilà d'autres" cria le radio depuis la porte, faisant feu avec son fusil, avant d'engager le corps à corps avec un zombie. Will entendait les zombies qui approchaient, et les hurlements des survivants qui étaient achevés. Plus aucune radio ne communiquait d'états de situation. La position était perdue.

Toujours accroupi près du lieutenant Roberts, Will dégoupilla alors une grenade, et la tint serrer dans sa main.

Un zombie fit irruption dans l'abri, et se rua sur eux.

Le lieutenant tourna la tête vers son supérieur, puis ferma les yeux.

"Sale journée, Capitaine" prononça-t-il dans un souffle.

"Sale journée , Roberts" lui répondit Will.

Le zombie leva sa dague.

La grenade explosa.

Jambon-Purée
Admin

Messages : 756
Date d'inscription : 14/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://dust-france.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  bifidus le Mer 9 Oct 2013 - 20:49

Excellent Very Happy ! ton texte m'a fait replongé dans une nouvelle de Lovecraft, "Herbert West, réanimateur"...

bifidus
Admin

Messages : 2286
Date d'inscription : 16/01/2012
Localisation : EVRY

Voir le profil de l'utilisateur http://dustwarfareplanet.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  kieffer le Mer 9 Oct 2013 - 21:10

Merci pour ce bon moment de lecture Very Happy ! Maintenant il ne te reste plus qu'à taper les 660 pages restantes que l'on va désormais te réclamer jusqu'au jour de l'édition.lol! 
Des zombies "kamikazes", une bonne idée que voilà même pour la future faction japonaise, avec le bandeau autour du crane et tout et tout bounce 

kieffer

Messages : 372
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 45
Localisation : Quimper -29

Voir le profil de l'utilisateur http://ludiquementparlant.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  Old Pilgrim le Mer 9 Oct 2013 - 21:51

très bien écrit, mais fais replonger dans tous ces récits de guerre que je me suis lu.

effectivement, cela m'a fais penser à cette nouvelle de H.P. Lovecraft mais aussi aux livres des éditions Gerfauts.

en tout cas, comme dirait "Kieffer": vivement la suite


Old Pilgrim

Messages : 767
Date d'inscription : 31/05/2013
Age : 35
Localisation : Tarn et Garonne (82)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  gilel le Jeu 10 Oct 2013 - 18:51

Prenant jusqu.au dénouement Wink

gilel

Messages : 947
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 45
Localisation : Bordeaux , enfin pas loin

Voir le profil de l'utilisateur http://gileludique.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  Jambon-Purée le Mar 29 Oct 2013 - 18:46

Merci les gars d'avoir lu jusqu'au bout, content que ça vous ai plu !

Jambon-Purée
Admin

Messages : 756
Date d'inscription : 14/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://dust-france.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  le gnou le Mar 29 Oct 2013 - 20:46

SUper , J.P.
Trés bien écrit et trés prenant.
A renouveler le plus rapidement possible.
Encore Bravo J.P.

le gnou

Messages : 952
Date d'inscription : 19/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  bifidus le Dim 1 Déc 2013 - 9:09

Les résultats du concours DUST sur Facebook sont arrivés :
Modélisme/Peinture : Marc Giacco
Battle Report : Matt Lippay
Background : Wade Page ( Operations in Florida)
Félicitations aux vainqueurs

bifidus
Admin

Messages : 2286
Date d'inscription : 16/01/2012
Localisation : EVRY

Voir le profil de l'utilisateur http://dustwarfareplanet.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours Dust en septembre...

Message  kieffer le Dim 1 Déc 2013 - 9:32

Félicitations à tout le monde et hip hip hip hourra à Marc ! cheers 

kieffer

Messages : 372
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 45
Localisation : Quimper -29

Voir le profil de l'utilisateur http://ludiquementparlant.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum